Comme un air de printemps

SoleilMarche à pieds

Enfin ! Enfin le soleil s’est montré, sans nuage et sans cette brise qui peut parfois être glaciale. Le temps parfait pour rentrer de l’école à pieds. Il faut quand même que je vous précise que nous habitons loin du bourg (la notion d’éloignement étant toute relative mais ça fait un bout pour des petites jambes). J’ai donc demandé aux filles ce midi si elles étaient partantes pour le projet. Zoé aime marcher, c’est une randonneuse née, pas de souci de son côté. Emma, elle, aime ronchonner (c’est en quelque sorte une seconde nature chez elle) : « Oh non, on rencre pas à pieds ! Sinon je sera cro fatiguéObservation des moutonse ! » Et puis, à force de pourparlers, elle a abdiqué. « Chouette ! » me suis-je dit. A 16h05, me voilà donc partie avec la poussette, « Nino ne prend pas souvent le soleil, ça va lui faire le plus grand bien » savourais-je. J’arrive du côté de la civilisation et là premier petit bémol : la concierge du quartier (qui se rend au même endroit que moi) choisit ce moment pour sortir de chez elle et me file au train en posant des questions dont je me serais bien passée. Je n’allais quand même pas lui dire « EcouteNino Cocotte, je n’apprécie pas outre mesure ta compagnie, si tu pouvais me laisser continuer tranquille ma ballade avec mon fils, ça serait pas mal ! ». Non non je suis une fille bien élevée… J’ai bien essayé de la semer mais sans succès ! Me voilà enfin à l’école et là deuxième couac : ce que je redoutais arrive, Emma fait du boudin « Moi je veux la voiture, de toute façon je viens pas ! » Mais ô miracle le petit cinéma n’a pas duré bien longtemps (parce qu’au fond je la connais, elle est contente elle aussi de profiter du beau temps mais refuse de me donner cette satisfaction) et elle nous a emboîté le pas. Nous avons évité le flots des Loola et autres (je n’aime pas me trouver Ombresbloquée au milieu d’un convoi de poussettes) et avons pris la clef des champs. Comme c’était bon ! Emma a vite cessé de taper fort ses bottes sur le bitume à chaque pas. On a même décidé de faire le grand tour (bon d’accord un peu en bernant Emma). Nous nous sommes arrêtés regarder les moutons. Les filles ont constaté combien leurs ombres étaient grandes (« elles font toute la route ! »). En revenant, Emma a brandi un paquet de fraises « Cadada » de son cartable (vestige de l’anniversaire d’un camarade d’école) et m’en a offerte une en me précisant bien d’« en laisser pour Papa ». Après le goûter, les grandes ont fait des bulles surFraises Tagada la terrasse pendant que Nino jouait dans son parc. Tout était parfait…jusqu’à la comédie d’Emma pour ne pas rentrer dans la maison (alors que ça commençait sérieusement à se rafraîchir). Mais ce n’est pas grave. Je ne retiens que le bon et ce petit air de printemps a revivifié mon moral. Joyeux soleil à vous aussi !Bulles

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s