Ca gratouille !

Traitement PUPPPC’est en lisant l’article de Marjoliemaman intitulé « Ce corps trop grand pour moi »  que j’ai eu envie de partager moi aussi mon ressenti sur les stigmates (car oui là je crois que c’est bien le mot) de ma dernière grossesse.

Alors, bien évidemment, il me reste des kilos à perdre (mais bon la lutte contre mon surpoids c’est un peu le combat de ma vie… et c’est une autre histoire), quelques vergetures strient ma peau, mon bassin est plus large mais jusque ici rien de bien original ! Non ce qui fait la particularité de mon corps post-grossesse à moi c’est le puppp qui m’accompagne depuis ma 33ème semaine de grossesse. Alors oui je vous entends d’ici… mais c’est quoi un puppp ? En anglais, cela signifie « Prurit Urticarial Papules and Plaques of Pregnancy », et en français, pour faire simple, on peut dire de l’urticaire de grossesse. Cela a rendu la fin de ma gestation plutôt très pénible. Mais tout devait passer avec l’accouchement. Puis, quand Nino est arrivé et que mon ventre a diminué, les plaques sont restées. On (= ma dermato dont je commence sérieusement à douter des compétences professionnelles) m’a alors dit « C’est plutôt exceptionnel, ça cessera certainement avec le retour de couches ». Ok. Mais voilà, les menstrues sont revenues et ma peau est restée la même. (Je vous rappelle qu’à ce jour mon bébé a 10 mois et demi.) Mme Dermato m’a precrit toutes les crèmes et comprimés possibles. La cortisone me soulageait mais la balance qui stagnait (alors que je faisais beaucoup d’efforts pour voir le nombre affiché descendre) m’angoissait sérieusement. Et comme pour toute forme d’urticaire, le niveau de stress a une incidence sur le puppp. Nous avons donc arrêté la cortisone. Bref c’est un cercle vicieux. Ma peau est affreuse, parfois je ne supporte pas le moindre contact (sympa pour la vie de couple !) et souvent j’aimerais être une oursonne pour pouvoir aller me frotter contre un arbre sans vergogne. Même si je relativise en me disant que Nino est en bonne santé (et c’est bien là l’essentiel) et que je ne suis pas atteinte de la pire des maladies, CA ME GRATTE !!! Mon corps me fait souffrir, ma peau est fine comme du papier à cigarette et craque au moindre mouvement, j’ai l’impression de n’être qu’une cicatrice géante et le manque de sommeil commence vraiment à me peser (ben oui car, mine de rien, ça fait au moins un an que je n’ai pas passé une bonne nuit, sans cette envie irrésistible de m’arracher la peau). Il y a quelques semaines, Mme Dermato a décidé (en dernier recours) qu’on allait passer à la puvathérapie. Je me rends donc trois fois par semaine à son cabinet pour faire des U.V. Je commence à bronzer (je suis loin d’être une carotte étant donné que mon teint naturel est plutôt « cachet d’aspirine »), mais je ne vois aucune amélioration du côté de la dermatite ; ces derniers temps j’aurais même tendance à croire à une aggravation. Quand je pense au trou de la Sécu et qu’avec ma séance de 5 minutes à 19,20 euros j’y contribue ça me déprime !

Honnêtement je désespère complètement mais, qui sait, peut-être que bloguer va m’aider (non je n’attends pas les services d’un marabout mais l’écriture sera sans doute un bon exutoire) !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “Ca gratouille !

  1. Pingback: Ce que j’ai aimé (ou pas) cette semaine (petits bonheurs inside) | Papa bricole et Maman blogue

  2. Pingback: Un lundi chez Zaza : pourquoi je blogue | Papa bricole et Maman blogue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s