Une chambre pour deux

Encore un truc que je m’étais dit quand j’étais nulli : JAMAIS mes enfants ne seront obligés de partager leur espace !

En bonne fille unique que j’ai été pendant dix ans, j’avais toujours trouvé inconcevable d’entasser sa progéniture dans une même pièce. Je voyais déjà l’élevage en batterie… Vous trouvez que j’exagère ? Oui bon peut-être un peu.
En tout cas cette histoire de chambre individuelle a été atteinte du syndrôme « Avant j’avais des principes maintenant j’ai des enfants ».

La petite maisonLettres Zoé n’a que trois chambres et nous sommes cinq. Aïe !Lettres Emma
Quand le désir d’un troisième enfant s’est fait sentir, j’avoue que (en grande matérialiste que je suis) le problème m’a turlupiné.
L’évidence était de mettre Zoé et Emma ensemble. Elles s’entendaient très bien mais ça ne me rassurait pas du tout. Au contraire, je craignais que cela ne change leur relation. Et puis comment allaient-elles vivre l’arrivée du bébé s’il éjectait l’une d’elles de son domaine ?

Finalement l’envie d’agrandir notre famille a été plus forte que toutes ces préoccupations immobilières !

Par contre, au lieu de consacrer du temps à préparer le fief de leur petit frère, nous avons préféré bricoler pour elles (faire de l’événement quelque chose de positif). Les mètres carrés n’étant pas nombreux, il fallait les aménager au mieux. Nous (enfin surtout moi – Sam Chéri ne voyant pas vraiment l’urgence de la situation) avons beaucoup réfléchi. Lit superposé ? Gigogne ? Comment ranger les deux garde-robes réunies ? Que des questions passionnantes quoi !
A force de fureter sur le net, j’ai trouvé la solution qui me paraissait idéale : un lit mezzanine sur-mesure. Le soir, j’ai fièrement énoncé mon idée lumineuse à Sam le bricoleur et là… j’ai complètement fait chou blanc ! Il s’est juste contenté de grommeler (bonjour nounours) « Laisse tomber ! Je ne touche pas au bois ! ». Quelques jours plus tard je repartais en quête d’une bonne idée (parce que je n’étais pas franchement fan du lit superposé pour une fillette de 4 ans), quand ma moitié m’a demandé de lui réexpliquer mon super projet. (Dès fois il est comme ça Sam Chéri, il ronchonne d’abord et après il réfléchit !)
Et il a bien fait de se raviser ! Il bosse comme un chef : Zoé a un lit unique, Emma a une cabane et je suis très contente du résultat !

Lit Zoé

Lit Zoé 2

Lit Emma

Après nous avons décidé de repeindre en gris clair et d’ajouter des touches de couleur, chacune a choisi la sienne : mauve pour Zoé et rose fushia pour Emma (coup de bol que ça aille bien ensemble hein ?!). Enfin nous avons apporté des notes féériques (girly attitude) avec des découpes étoiles dans le garde-corps du lit et des stickers trouvés à Leroy Merlin. Il reste encore une fenêtre à changer (et là c’est pas de la rigolade) et donc un mur à peindre. La petite maison n’est pas finie quoi !

Porte ardoise

Fenêtre à changer

encore du boulot en perspective !

En conclusion, les filles sont en coloc’ depuis un peu plus d’un an et le bilan est positif (même si c’est la fête 1 soir sur 3 !). J’espère tout de même pouvoir rajouter une chambre un jour.
En attendant… pourvu que ça dure (mais pas trop longtemps quand même) !

Fée

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

13 réflexions sur “Une chambre pour deux

  1. Elle est magnifique cette chambre, bravo à vous deux!
    Ici aussi ils partagent la même chambre, j’avais lu que petits, ça les rassure d’être ensemble pour se protéger contre les monstres et accepter l’absence de papa et maman. Par contre, on sera forcé de les séparer un jour puisqu’il s’agit d’un garçon et d’une fille, l’intimité risque d’être plus compliquée mais comme on est en location, on a le temps de voir venir, on partira le moment venu 🙂
    J’ai partagé la chambre de ma soeur jusqu’à mes 26 ans, elle 16 ans, et ça ne m’a jamais vraiment posé de problème. Ce que je n’aimais pas, c’était le lit double pour le gain de place…

  2. C’est très chouette ! La question se pose aussi ici. Pas dans l’immédiat mais autant la collocation ne me pose pas vraiment de problème tant que les enfants sont petits autant j’ai un peu peur pour l’adolescence … Nous n’en sommes pas là, néanmoins il n’y a « que » trois chambres et il n’y en aura jamais une de plus.

    • Merci 😀 ! Même si j’espère pouvoir les séparer à l’adolescence, ce qui me rassure c’est que j’ai une très bonne amie qui a toujours partagé sa chambre avec sa soeur et qui n’en garde que de bons souvenirs. Aujourd’hui elles sont toujours très proches.
      Advienne que pourra !

  3. Très bonne idée et super boulot de Sam le bricoleur !
    J’ai un peu le même à la maison, quand je lui propose un truc il dit non, puis après il y réfléchi et est d’accord. Après suffit d’avoir la technique pour lui proposer des choses 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s