16 ans plus tard

Depuis quelques temps, circule sur le net une « lettre à mes 16 ans ».

Apparemment, c’est la défraîchie qui a commencé (et je l’en remercie parce que je trouve l’idée super sympa). J’en ai lu d’autres chez Cécile, chez Ginie, chez Emma… et à mon tour j’ai eu envie de m’y mettre !

 » Chère moi-même,

en t’écrivant je réalise tu n’en es qu’à la moitié de ma vie et ça me fait bizarre (un jour tu te diras qu’à 32 ans on est encore super jeune. Ne prends pas cet air dépité !!!).
Tu viens d’entrer en seconde et tu trouves que ta vie s’améliore.
L’internat a considérablement changé tes rapports avec tes parents ! Ca n’est pas encore idyllique mais tu verras : plus tu avanceras dans la vie et moins vous vous fâcherez.
Depuis quelques mois tu sors avec G. C’est un gentil garçon mais si tu ne mettais pas sept ans avant d’admettre qu’il n’est pas fait pour toi, on gagnerait du temps. Enfin c’est toi qui vois ! Quant à la parenthèse que tu vas t’accorder en terminale, évite de te lancer dans une histoire avec un camarade de classe : ça ne va pas durer et tu vas sérieusement morfler !
Là je sens que tu paniques à l’idée de rater toute ta vie sentimentale alors je vais te rassurer. L’homme de ta vie tu vas le trouver ! En fait tu le connais déjà mais si je te dis qui c’est tu vas pouffer de rire ou m’envoyer bouler (et après tu ne voudras pas lire la suite alors je ne te dévoile pas son nom). Je te dis juste qu’un jour tu vas te rendre compte que c’est ton âme sœur (je sais tu n’y crois pas trop, mais je t’assure que si !), il va te rendre très heureuse et même que vous aurez des enfants ensemble (je ne te dis pas combien, il faut bien que je laisse un peu de suspens).
Pour les études, je n’ai pas de conseil à te donner parce qu’en ce moment c’est un peu le flou dans ma vie. Mais ne t’angoisse pas trop, je suis sûre que ça va s’arranger un jour ou l’autre (enfin j’espère !).
Tu passes tes week-ends avec les amis de G. et pour l’instant ce ne sont pas vraiment les tiens. Aujourd’hui tu n’imagines pas ta vie sans eux. Tu t’es trouvée une seconde famille !
Voilà, je voulais juste te dire ne pas trop t’en faire. Tu vas vivre des trucs sympas, d’autres moins mais au final, en 2013, tu nages dans le bonheur et c’est ça qui compte.

Prends soin de toi et essaye d’être moins colérique !

marie

ps : T’inquiète pas, tu finiras par l’avoir ton piercing au nez !
re-ps : Profite des gens que tu aimes tant qu’ils sont là. « 

* J’aurais aimé vous montrer la délicieuse jeune fille que j’étais à 16 ans, mais à l’époque je ne me laissais pas beaucoup prendre en photo (rebelle attitude). Alors, pour vous consoler, je vous offre l’occasion de vous déhancher avec la très raffinée Mia Frye comme à la belle époque.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

4 réflexions sur “16 ans plus tard

  1. Wouh ! A 16 ans, tu le connaissais déjà !!! On veux en savoir plus ! Et merci pour le clin d’oeil (ainsi que mes souvenirs de l’été 97 où je dansais la macarena 8 fois par jour) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s