Pourquoi disent-ils « Maman » 390 fois par jour ? #EnquêteImpossible

Aujourd’hui mon Enquête Impossible pour Amélie Epicétout porte sur le nombre incalculable de fois où nos enfants nous appellent dans la journée.

LES FAITS :

Avec des paramètres variables tels que :

  • la fréquence (qui peut tout de même atteindre la cadence d’une fois toutes les 10 secondes)
  • le volume sonore (attention les décibels peuvent monter très haut, surtout en cas de conflit fraternel)
  • l’intonation (elle peut être mielleuse, boudeuse, supplicatrice…)

immanquablement nos adorables bambins hurlent susurrent « Maman » (ou « Papa » à adapter selon votre situation) à nos oreilles à longueur de jour.

Ils veulent un jeu coincé sous un meuble ? « Maman ! »
Ils ont fini de faire caca ? « Maman ! »
Leur sœur leur a arraché une barbie des mains ? « Maman ! »
Et n’oublions pas le fameux : « Maman ! » « Oui quoi ? » « Non rien !’ (un vrai régal celui-ci).

MES HYPOTHESES :

  • Ils s’assurent de notre disponibilité à toute épreuve (un « Maman » et toute activité parallèle s’arrête).
  • Ils ont peur qu’on oublie notre identité (My name is Maman).
  • Ils veulent nous faire plaisir (ils n’ont pas oublié nos visages penchés sur leur transats « Dis Maman ! Ma-man ! »).
  • Ils vérifient le plus souvent possible que nous n’avons pas été aspiré(e) par une faille spatio-temporelle.
  • Ils veulent nous rendre fou/folle (oui c’est diabolique).

LES SOLUTIONS :

Une majorité de papas semble avoir testé et approuvé l’ignorance (autrement appelée « je suis devant la télé et je ne t’entends pas ») mais il semblerait que ce remède soit beaucoup moins efficace sur les mamans.

MA CONSOLATION :

C’est PARFOIS le plus doux des mots.

Les enquêtes impossibles

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pourquoi les enfants se lèvent toujours tôt quand il n’y a pas d’école ? #EnquêteImpossible

Une fois par mois, Amélie Epicétout nous propose ici d’essayer de résoudre ensemble de « mystérieux mystères« .

Cette semaine j’ai décidé de m’attaquer à l’épineux problème suivant :
Quel incroyable mécanisme permet à nos petits chevelus de nous réveiller aux aurores quand le repos devrait être obligatoire ?

LES FAITS :

  • dormirLes lundis mardi, jeudi et vendredi, 7h15 tapantes, vous entrez à petits pas dans l’antre de vos oursons. Vous prenez la plus douce des voix pour les informer qu’il est l’heure de se lever. Les premiers grognements se font entendre. Vous réitérez. Les têtes s’enfoncent sous les oreillers. Vous tentez de leur expliquer que la » maîkresse » va s’inquiéter si elle constate leur absence. Argument vain. Vous haussez le ton.
    La scène se termine par des secouages de couvertures, des plaintes, des pleurs… Et vous finissez par vous dire « Vivement ce week-end, qu’on puisse rester au lit nous aussi !« 
  • Les mercredi, samedi et dimanche, 7h00 tout rond, alors que vous profitez du calme de votre maison ou que vous câlinez Morphée, des crécelles écorchent vos oreilles : « Maaammmaaannnnn !!!! On est réveillééééééééées !!!!! » Sans blague ?!

MES HYPOTHESES :

  • Ils tentent de nous entraîner aux nuits courtes pour qu’on arrête de se plaindre qu' »on ne récupère plus comme avant » quand on sort.
  • L’horloge interne de nos bambins est inversée et nul ne peut lutter contre la nature.
  • Ils savent qu’on passe nos journées à dire à tout le monde qu’on est dé-bor-dé(e) et veulent simplement nous rendre service en nous évitant de perdre de précieuses minutes dans notre chambre ou devant l’ordi. (On leur dit MERCI ou pas ?)
  • Ils nous font payer d’avoir fait la fête sans eux la veille.
  • Ils ont plusieurs projets de jeux sur le feu et doivent mettre à profit le temps qui leur est imparti.
  • Ils veulent nous user pour hériter plus vite (peut-être un peu extrême l’hypothèse… quoique…).

MA SOLUTION :

  • Aucune pour le moment (malheureusement) mais si toutefois vous en détenez une je suis preneuse !

MA CONSOLATION :

  • Penser que dans quelques années ça sera à notre tour de pourrir leurs grasses matinées (mais je ne suis pas bien sûre d’y arriver…).

1959278_435372876595852_1739212689_n

Rendez-vous sur Hellocoton !