Quand la petite maison se refait une beauté

Cela fait maintenant 8 ans que nous avons acheté la petite maison. 8 années de travaux parsemées de plus ou moins longues pauses, faute d’argent ou de courage.

J’ai toujours rêvé d’une longère en pierres. Nous avons acquis une vieille maisonnette enduite de ciment dont le potentiel ne m’a pas tout suite sauté aux yeux. Le jour où nous l’avons visitée ce ne fut pas un coup de cœur mais on s’y projetait quand même. On y voyait suffisamment de choses à rénover pour qu’elle me plaise et pas assez pour effrayer Sam Chéri, l’affaire fut vite conclue.

Il y avait déjà plusieurs années que je tannais mon bricoleur de compagnon pour piquer la façade. La toiture de l’arrière-cuisine a remporté le match 2013 mais je n’avais pas dit mon dernier mot pour 2014. Et à force d’insister (serais-je capricieuse ?)… j’ai gagné !
Les premiers coups de burineur ont résonné en juin, la sableuse a fait son entrée début août et le chantier s’est achevé il y a quelques semaines seulement, après de nombreuses heures passées à casser, nettoyer, gratter, enduire et brosser. Ce fut long, très long. J’ai la sensation d’y avoir passé mon été. Il y a eu des jours enthousiastes, des jours démoralisés, des jours épuisés, des jours où ça nous a beaucoup rapprochés, des jours où on a fait des blagues de chantier, des jours où il m’a agacé, des jours où on a eu envie d’arrêter et puis la fin (enfin). Et je suis contente du résultat ! Ce n’est pas la longère de mes rêves mais je l’aime quand même.

Rénovation de la façade en images :

Voici notre maison en février 2011,
juste avant l’opération « laissons laissons entrer le soleil » le changement des ouvertures.

Façade en 2011

Mi-juin 2014 le burineur électrique est sorti.
Ca fait trembler la maison, Nino a peur, Sam Chéri pense déjà qu’on fait une erreur.

Premiers coups de burineurs

Quelques jours plus tard j’ai laissé tomber le burineur. Trop d’ampoules pour un rendement plus que moyen.
Heureusement Sam Chéri est plus tenace que moi !

Je pense déjà au moment où il faudra affronter l’échafaudage. J’angoisse.

Quelques coups de burineurs plus tard

Nous avons loué une sableuse pour le week-end.
Moi aussi j’ai essayé le scaphandre. Atmosphère plus qu’étouffante !
Et sinon un conseil : ne vous sablez jamais les cuisses, effet peau de poulet garanti.

Sablage

Une tonne de sable plus tard…

Une tonne de sable après

Et voilà le résultat aujourd’hui !
Façade octobre 2014
J’ai gagné mon combat contre le vertige.
Nous avons tout enduit à la main (je crois que les voisins nous ont pris pour des fous).
J’ai brossé.
Reste la cour, le muret et la terrasse à terminer (mais là on se repose un peu).

Mon grand-père a vu les photos, il préférait avant (« On dirait une grange maintenant !« ). Et vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

En haut des marches

Aujourd’hui, je vous livre un article de vacancière : peu de mots / beaucoup de photos.

Il y a quelques temps déjà, je vous racontais que notre cage d’escalier et le palier sont enfin terminés ! Parce que je suis fainéante sympa,  je vous fais une petite visite guidée.

Avant ça ressemblait à ça :

Escalier avant

Puis (pendant très longtemps) à ça :

Escalier avant 2Escalier avant 3

Après, on a retrouvé notre courage…

PonçageLasure

Et voilà le résultat :

Escalier maintenant

Adieu bandes de placo et tuyauterie apparentes ! Bonjour baguettes de finition !

Cage d'escalier

Applique

Sam Chéri n’aimait pas l’applique mais à moins de 5 euros, il n’a pas pu me dire non !
Et surtout je savais que les filles l’adoreraient !

Palier

Palier tout fini. Ca peut vous paraître étrange mais ça change la vie !

Applique 2

Portes

des portes personnalisées pour les enfants (merci la peinture ardoise !)

Calendrier

le nécessaire pour « faire la date et la météo »

Poignée de porte

des poignées de porte rétro

Poutre

des poutres lasurées

Meuble

du rangement

Ourson

un ours en paille gardien des boutons égarés

Miroir

un miroir et des papillons

Mobile

un joli mobile confectionné par Emma qui veille sur tout ça.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une chambre pour deux

Encore un truc que je m’étais dit quand j’étais nulli : JAMAIS mes enfants ne seront obligés de partager leur espace !

En bonne fille unique que j’ai été pendant dix ans, j’avais toujours trouvé inconcevable d’entasser sa progéniture dans une même pièce. Je voyais déjà l’élevage en batterie… Vous trouvez que j’exagère ? Oui bon peut-être un peu.
En tout cas cette histoire de chambre individuelle a été atteinte du syndrôme « Avant j’avais des principes maintenant j’ai des enfants ».

La petite maisonLettres Zoé n’a que trois chambres et nous sommes cinq. Aïe !Lettres Emma
Quand le désir d’un troisième enfant s’est fait sentir, j’avoue que (en grande matérialiste que je suis) le problème m’a turlupiné.
L’évidence était de mettre Zoé et Emma ensemble. Elles s’entendaient très bien mais ça ne me rassurait pas du tout. Au contraire, je craignais que cela ne change leur relation. Et puis comment allaient-elles vivre l’arrivée du bébé s’il éjectait l’une d’elles de son domaine ?

Finalement l’envie d’agrandir notre famille a été plus forte que toutes ces préoccupations immobilières !

Par contre, au lieu de consacrer du temps à préparer le fief de leur petit frère, nous avons préféré bricoler pour elles (faire de l’événement quelque chose de positif). Les mètres carrés n’étant pas nombreux, il fallait les aménager au mieux. Nous (enfin surtout moi – Sam Chéri ne voyant pas vraiment l’urgence de la situation) avons beaucoup réfléchi. Lit superposé ? Gigogne ? Comment ranger les deux garde-robes réunies ? Que des questions passionnantes quoi !
A force de fureter sur le net, j’ai trouvé la solution qui me paraissait idéale : un lit mezzanine sur-mesure. Le soir, j’ai fièrement énoncé mon idée lumineuse à Sam le bricoleur et là… j’ai complètement fait chou blanc ! Il s’est juste contenté de grommeler (bonjour nounours) « Laisse tomber ! Je ne touche pas au bois ! ». Quelques jours plus tard je repartais en quête d’une bonne idée (parce que je n’étais pas franchement fan du lit superposé pour une fillette de 4 ans), quand ma moitié m’a demandé de lui réexpliquer mon super projet. (Dès fois il est comme ça Sam Chéri, il ronchonne d’abord et après il réfléchit !)
Et il a bien fait de se raviser ! Il bosse comme un chef : Zoé a un lit unique, Emma a une cabane et je suis très contente du résultat !

Lit Zoé

Lit Zoé 2

Lit Emma

Après nous avons décidé de repeindre en gris clair et d’ajouter des touches de couleur, chacune a choisi la sienne : mauve pour Zoé et rose fushia pour Emma (coup de bol que ça aille bien ensemble hein ?!). Enfin nous avons apporté des notes féériques (girly attitude) avec des découpes étoiles dans le garde-corps du lit et des stickers trouvés à Leroy Merlin. Il reste encore une fenêtre à changer (et là c’est pas de la rigolade) et donc un mur à peindre. La petite maison n’est pas finie quoi !

Porte ardoise

Fenêtre à changer

encore du boulot en perspective !

En conclusion, les filles sont en coloc’ depuis un peu plus d’un an et le bilan est positif (même si c’est la fête 1 soir sur 3 !). J’espère tout de même pouvoir rajouter une chambre un jour.
En attendant… pourvu que ça dure (mais pas trop longtemps quand même) !

Fée

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dans notre maison

C’est en réponse à l’article de Marjoliemaman (que j’ai beaucoup aimé comme d’habitude) que je vous livre ce billet.
Ca tombe bien, comme je le disais ici, JE L’AIME NOTRE PETITE MAISON et je suis toujours heureuse d’en parler !

Dans notre maison il y a donc :

  • trois enfants : une grande fille de 5 ans et demi qui semble parfois déjà rentrer dans l’adolescence, une moyenne de presque 4 ans qu’on appelle souvent Mme Contraire (en hommage aux nombreuses contrariétés de sa journée) et un bébé qui ne sera bientôt plus un bébé.
  • un papa idéal.
  • une maman qui crie souvent sur son petit monde (oups pardon les voisins !) même si elle les aime plus fort que tout.
  • des tonnes de jeux dans la pièce de vie (on en vient parfois à se demander si ça n’est pas une salle de jeux mais ça c’est une autre histoire…).
  • une montagne de linge à plier et à repasser (merci les multiples tournées du week-end !).
  • un saladier de courgettes qui espèrent être transformées au plus vite en hachis parmentier (si si c’est très bon).
  • pas mal d’objets estampillés « Hello Kitty » (ben oui avec deux filles à la maison).
  • quelques plantes qui résistent à ma main qui est de toutes les couleurs sauf verte (coucou Zaza !).
  • beaucoup d’amour.
  • des travaux entamés qui attendent d’être fignolés.
  • des papiers à trier un peu partout.
  • des rires d’enfants (et aussi de grands).
  • une toile cirée rouge à pois blancs que j’adore.
  • un aspirateur et une serpillère qui patientent bien sagement dans le placard. (Je leur ai promis une sortie aujourd’hui.)
  • des tonnes de jeux dans la salle de bain.
  • un piano désaccordé. Vous me croirez si vous voudrez mais le piano ça n’est pas comme le vélo, ça s’oublie ! Un jour peut-être…
  • des seuils de portes qui viennent d’être posés (ça na faisait que cinq années que je les réclamais).
  • des coffres en osier.
  • un chat qui dort avec un doudou.
  • des « crêpes parties » entre amis.
  • des égouttoirs qui font office d’abat-jour.
  • des tonnes de jeux dans toutes les chambres (y compris celle des parents).
  • du désordre souvent.
  • un minuteur Caliméro.
  • un mur en pierre que je chéris (après l’avoir maudit pendant des heures quand je le brossais).
  • le Livre de bord de la future maman (édition 2007) qui traîne encore à côté de ma table de nuit alors que je crois que c’est fini…    
  • des bouillottes très « chouettes » qui sentent de moins en moins la lavande.
  • je vous ai déjà dit des jeux ?

Bon j’arrête, je crois que je pourrais passer des heures à énumérer tout le reste.
Encore merci Marjoliemaman ! J’ai adoré l’exercice !

Caliméro Abat-jour égouttoir Bouillottes chouettes Parc Jeux Livre
Rendez-vous sur Hellocoton !

La petite maison

Ca fait un moment que j’ai envie de vous parler de notre petite maison.

D’abord parce que c’est un peu de là que découle le nom de mon blog (et oui, c’est surtout là que Papa bricole) et aussi parce qu’elle tient une place importante dans notre vie. Moi j’y passe mes journées (enfin non, je vous rassure, je sors quand même un petit peu) et nous lui consacrons pas mal de temps.

Depuis un peu plus d’un mois, je tente de construire une page vous expliquant tous les changements que nous y avons effectués mais je n’y arrive pas (pour l’instant). C’est très difficile de résumer six années de travaux !
J’aimerais me contenter de faire des avant/après mais je n’ai pas toujours les photos d’avant : nous en avons perdu quelques-unes (ordinateur grillé sans sauvegarde externe, c’est ballot !) et je n’avais pas toujours mon appareil avec moi quand nous étions dans l’action. Je le regrette énormémMaisonent maintenant. Pour tout vous dire, si j’avais découvert la blogosphère plus tôt, je pense que j’aurais consacré un site entier à notre rénovation. C’était plus facile de raconter quand nous étions dedans ! Bon je dis ça mais en vivant sur le chantier, je ne suis pas certaine que je m’y serais attelée…

Revenons-en donc à la petite maison.
Quand nous l’avons visitée il y a bientôt sept ans, nous n’avons pas forcément eu de coup de coeur pour elle. Cependant, parmi toutes celles que nous avions vues, c’était celle qui correspondait le plus à nos attentes. Elle était habitable de suite mais la rénovation entamée par les propriétaires précédents était loin d’être terminée.
Avec elle nous avons appris à placoter (j’aime bien inventer des verbes), poncer, peindre, changer des ouvertures, poser de la faïence et du carrelage et plein d’autres trucs super sympas ! Elle nous a aussi fait découvrir la poussière et les gravats et la vie au milieu de tout ça. On a eu des coups de mains. Parfois on en a rit et parfois moins. J’ai longtemps entendu Zoé me demander : « Maman, pourquoi notre maison elle est toute moche ? ». Aujourd’hui  elle la trouve à son goût.
Nous avons fait le plus gros à l’intérieur et elle ne pense même plus à la masse de travail qui attend (encore) ses parents. Nous sommes loin d’être au bout (jai même dressé une petite liste de ce qui nous reste à bricoler – au grand désespoir de Sam Chéri) mais ça n’a plus rien à voir avec ce que nous avons vécu.

Voilà, j’avais envie de vous présenter la petite maison parce que je l’aime. Je sais que ma page Avant le blog risque d’être (un peu, beaucoup, carrément ?) rébarbative mais elle est importante pour moi et j’essayerai de la finir très prochainement. Allez vous n’aurez qu’à regarder les photos (il nous en reste quand même quelques-unes) !
J’espère bientôt rajouter un article à cette catégorie car ça signifiera probablement que nous nous sommes remis au boulot…

Et vous, vous l’aimez votre nid ?

Rendez-vous sur Hellocoton !