Nos enfants, mars 2015 (sur une idée de Marjoliemaman)

Il y a beaucoup trop longtemps que je n’ai rien publié dans cette catégorie que j’affectionne pourtant particulièrement.
Je m’imagine ridée, avec mes cheveux blancs, relisant ces petits morceaux de vie entourée de mes enfants et de leurs enfants, tous le sourire au coin des lèvres.
Bref, voici ce qui se passe en ce moment à la maison :

Zoé

  • a des allures de hamster car elle a des molaires qui sortent (aïe !)
  • a tenté d’aller à l’école maquillée (baume à lèvres rose tartiné sur les yeux, grande classe !). Heureusement que Sam Chéri l’a interceptée (j’imagine la tête de la maîtresse !).
  • songe à arrêter la gym l’année prochaine pour faire de la musique.
  • dévore les livres à la vitesse de l’éclair.
  • voudrait une tablette « de grand ».
  • ne veut pas être présente à l’anniversaire de sa sœur « parce qu’il n’y aura que des petits » (bah oui 18 mois d’écart c’est énôôôrme !).
  • est fan de Louane.
  • fabrique des minis livres.
  • commence à faire des crocodiles en perles de rocaille.
  • nous répond parfois comme une ado (soupir).

Emma

  • a perdu deux dents la semaine dernière (mais je la soupçonne fortement de les avoir aidées à tomber).
  • n’a pas mis de pantalon depuis plusieurs mois (hormis les joggings pour le sport).
  • pense se mettre à la danse en septembre.
  • aimerait bien savoir lire.
  • rêve d’avoir un « vrai » appareil photos.
  • a déjà invité sa sœur à son anniversaire (c’est au mois de mai, mieux vaut être prévoyant !).
  • est fan de Louane.
  • fabrique des poupées et des cadres en papier.
  • épluche parfaitement les carottes.
  • est dans une période « caractère de cochon » (re-soupir).

Nino

  • nous répète sans cesse qu’ « [il est] mignon » (René la Taupe sors de ce corps !).
  • aime choisir les vêtements qu’il va porter.
  • imagine qu’il pourra aller à l’école avec ses couches (dieu de la propreté si tu entends mes prières !).
  • demande à ce qu’on lui relise ses Popi avant la sieste.
  • s’intéresse aux nouvelles technologies (note à moi-même : laisser mon smartphone hors de portée des petites mains).
  • se pose des questions existentielles du genre « Est-ce que les escargots savent parler ?« 
  • est fan de Louane (au moins tout le monde est d’accord !).
  • fait ses premiers « bonhommes patates ».
  • vient d’apprendre à couper les bouts des carottes et se débrouille comme un chef (merci Sam Chéri pour cette initiative parce que moi je n’aurais jamais osé lui mettre un couteau qui coupe entre les mains !).
  • semble parfois totalement hermétique à mon autorité (plus d’air pour soupirer).

enfants - mars 2015

Publicités

La compétition*

* Je n’aime pas ce mot et ce qu’il représente… COMPETITION. D’où vient ce besoin de se mesurer aux autres ? Doit-on à tout prix être LE meilleur ?

Zoé fait de la gymnastique depuis deux ans dans le club du village voisin. A l’origine, elle voulait faire de la danse, mais aucun groupe n’était ouvert aux moins de 6 ans.

Ma fille n’est pas une grande sportive. Dès la petite section, ses seuls points rouges étaient en motricité. Mais l’année dernière, au bout de quelques mois à « gymner », son institutrice nous à dit constater de réels progrès.
Au mois de juin, elle a participé à une compétition interne où chaque participant est reparti avec une médaille, la joie quoi.

Il y a deux mois, sa monitrice nous a averti d’une prochaine compétition, inter-clubs cette fois-ci. J’ai tout de suite expliqué à Zoé qu’elle reviendrait bredouille et qu’elle n’était pas obligée d’y aller. Elle n’ a eu aucune hésitation, elle serait bien présente.

C’était dimanche dernier. Il faisait beau et la perspective de rester enfermés tout l’après-midi ne nous enchantait guère.
Nous avons déposée Zoé à 14h30 pour l’entraînement ; nous devions la rejoindre une heure plus tard.
GymA 15h15, quand nous sommes entrés dans le gymnase, le public était déjà installé mais les festivités n’avaient pas commencé. Les filles en étaient encore aux essais. J’ai scruté les praticables et j’ai enfin trouvé ma Zoé. Elle était bloquée sur les barres asymétriques, tétanisée par la peur. Je l’ai entendue pousser un petit cri et je l’ai vue pleurer. J’ai aperçu les jeunes aide-monitrice qui tentaient de la rassurer mais mon coeur de maman s’est serré. J’ai eu envie de courir la rejoindre, la prendre dans mes bras et la consoler. Rappelée à l’ordre par Sam Chéri, j’ai ravalé mon côté chamallow.
Nous avons pris place sur les gradins.
Après les barres de la torture, ma fille s’est dirigée vers la poutre. Nous avons assisté à la même scène que la précédente. Zoé a le vertige et je l’ai vue se raidir et se bloquer. J’ai senti les larmes me monter au yeux et ma gorge se nouer. La compétition n’était pas commencée et déjà j’avais envie de m’en aller.

Enfin la présidente du club a lancé le coup d’envoi. Le concours a démarré dans un silence de plomb (pas très fun comme ambiance).
Bizarrement, Zoé ne paraissait pas vraiment stressée alors que de mon côté l’ulcère guettait.
Pour son enchaînement au sol, ma miss a géré. Par contre aux agrès, j’ai dû me retenir de pas m’effondrer en la regardant.
Je revivais mes années collège avec la terrible Mauricette toujours en jogging mais pas plus sportive que ma grand-mère et qui nous insultait (nous les nuls) pendant toute la durée de son cours. J’étais envahie par la culpabilité. Lui avais-je transmis le gène de l’anti-sport ?

Et puis, en l’observant, j’ai finalement été remplie de fierté.
Sur la poutre j’aurais vacillé ; elle, malgré ses difficultés, elle a fait face. De la voir si forte, combattant sa peur m’a scotchée. Elle a pris sur elle et s’est dépassée (moi j’ai mis 30 ans avant d’en arriver là). Ma fille cette championne.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un mercredi dans mon taxi

TaxiIl y a quelques mois, notre petite Clio (la voiture, pas une fillette avec un prénom ridicule) a rendu l’âme. Habitant à Cambrousse City il a fallu la remplacer assez rapidement (une trentaine de kilomètres pour aller bosser, Sam Chéri n’a pas choisi l’option bicyclette).
Nous avons acheté une 7 places. Ca faisait un petit moment qu’on en parlait et l’occasion s’est présentée.

Mais qui dit familiale sous-entend aussi devenir taxi (pas besoin d’acheter la licence, c’est gratuit !).

Le mercredi matin c’est gym pour Emma et le mercredi après-midi c’est gym pour Zoé. Evidemment le club n’est pas à PETITE BOURGADE (ça serait trop facile !), il est situé à une dizaine de kilomètres de chez nous.
Bien entendu, lorsque nos enfants font du sport, on ne se la joue pas perso et on tente de s’organiser au mieux pour les tours. Alors on remplit les véhicules.

Donc le matin ça donne : 2 enfants de 6 ans dans le coffre (enfin pas vraiment dans le coffre hein), mon Nino (bientôt 2 ans), une petite fille et Emma (toutes les deux en moyenne section) à l’arrière et ma grande de 6 ans et demi à l’avant (si si c’est autorisé, j’ai vérifié). Si je pose tout ça sous forme d’addition je peux vous dire que : 6 enfants de moins de 7 ans + l’excitation de se retrouver = une maman bien fatiguée.
Mes conversations durant la trajet passent alors de « Ah ouais tu as eu ça à ton anniversaire ? C’est trop cool ! » à « On ne se détache pas !« , « Si tu la tapes elle ne voudra plus être ta copine » ou encore « Pas de gros mots dans ma voiture ! Ah bon il dit ça ton père ? Peut-être, mais pas dans ma voiture !« . Arrivés sur le parking de la salle de sports, tout le monde veut que je porte son réhausseur (sachant que j’ai déjà Nino dans les bras), je dois vérifier qu’aucun objet n’a été oublié dans mon super taxi (oui il est super, il y a des porte-gobelets dans les portières) et enfin il est impératif de veiller à ce que personne ne se mette à courir (« Attention de ne pas vous faire écraser !!!« ).
Bref, quand j’ai déposé toute cette marmaille je suis (parfois) exténuée.

L’après-midi il faut encore recommencer. Vis ma vie de MAF.
Le pire c’est que je me dis que bientôt le petit dernier s’y mettra sans doute lui aussi.

Mais voyons le côté positif des choses (c’est mon côté Lorie) : nous avons failli acheter un 9 places… et on ne l’a pas fait !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nos enfants, février 2014 (sur une idée de Marjoliemaman)

Zoé

  • est plus édentée que jamais. La petite souris est ruinée.
  • aime lire des histoire à Emma et Nino.
  • est pressée d’aller à Paris (voyage prévu à Pâques).
  • se coiffe seule.
  • passe les CD d’Aldebert en boucle.
  • commence à parler anglais avec l’accent d’une vache espagnole (serait-ce dans les gènes ?)
  • me fait de plus en plus penser à une ado (de 6 ans et demi mais une ado quand même !).
  • connaît beaucoup de choses sur la Chine.
  • participe bientôt à sa première vraie compétition de gym (une où tout le monde n’aura pas de médaille).
  • se fait parfois créatrice de bande-dessinée.

Emma

  • n’aime toujours pas aller à la cantine.
  • ne se lasse pas de jouer aux barbies.
  • rêve d’avoir une tour Eiffel miniature (parce qu’une de ses copines en a une).
  • a rendez-vous chez la coiffeuse la semaine prochaine (c’est son petit plaisir d’adulte en devenir).
  • est carrément fan d’Aldebert.
  • s’amuse à compter les syllabes des mots.
  • attend les vacances avec impatience pour pouvoir mettre du vernis sur ses « zongles ».
  • parle beaucoup de volcans.
  • nous raconte toujours ce qu’elle a fait à la gym.
  • fait de magnifiques dessins.

Nino

  • est très bavard mais, hormis quelques mots, il préfère utiliser son propre dialecte.
  • joue souvent au papa.
  • met son manteau tout seul (technique de la maternelle).
  • apprécie très moyennement de se faire couper les cheveux mais reste vaillant malgré sa peur.
  • est mélomane.
  • fait de vrais bisous à son doudou mais pas à nous (#MèreVexée).
  • feuillette avec concentration les magazines de ses sœurs.
  • aime les documentaires animaliers.
  • tente de reproduire tous les mouvements de gym que les filles lui montrent.
  • est un Kandinsky en puissance (l’art abstrait, il n’y a que ça de vrai !).

enfants - février 2014

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nos enfants, juin 2013 (sur une idée de Marjoliemaman)

Zoé

Barrettes

barrettes ou l’art de retenir une frange trop longue

  • a officiellement commencé à faire pousser sa frange (stade ingrat en perspective).
  • lit avec de plus en plus d’aisance.
  • rêve désormais d’aller en Afrique (en plus de l’Australie).
  • veut apprendre à faire ses lacets pendant l’été.
  • commence à prendre un peu d’assurance sur les jeux pour enfants (nous sommes encore très loin d’avoir une casse-cou).
  • a remporté sa première médaille à une compétition de gym (oui d’accord tout le monde en a eu une mais je suis quand même ultra fière d’elle !).
  • adore chanter La jument de Michao.
  • passe en CP et dresse comme bilan de son année de grande section : « J’ai bien travaillé ! ».
  • voudrait manger à la cantine tous les jours (ingrate va !).
  • a prévu inviter des copines tous les jours des grandes vacances (euh… comment dire…). 

Emma

Diamant

diamant aux reflets irisés

  • s’est acheté des boucles d’oreilles avec « les sous que Grand-Mamie lui a donnés pour [s]on anniversaire ». Elle a choisi les plus brillantes du magasin (ma fille cette bling-bling).
  • est une élève parfaite (d’après l’entretien que nous avons eu avec sa maîtresse). Toujours volontaire et positive (moi aussi j’aimerais bien la connaître cette enfant).
  • trouve souvent qu’ « il fait trop noir pour dormir ».
  • ne veut pas aller à la kermesse mais a répété sa chorégraphie hier soir.
  • connaît la recette de la tarte à la tomate par cœur.
  • a décidé qu’elle voulait faire de la gym à la rentrée et, une fois l’inscription validée (donc le chèque de cotisation fait), a décidé qu’en fait non elle n’en avait plus envie.
  • aime danser avec moi (ça en fait au moins une !).
  • a décrété qu’elle ne voulait pas grandir et par conséquent qu’elle refusait de passer en moyenne section.
  • voudrait ne jamais manger à la cantine (mais est rarement satisfaite du menu de la maison).
  • semble s’être fait une « vraie » copine d’école.

Nino

Petit grimpeur

petit grimpeur

  • grimpe sur tout ce qu’il trouve (tabourets ou jeux même combat !).
  • a ajouté un troisième mot à son vocabulaire (après « papa » et « maman ») : « caté » (qui signifie « caché »).
  • accepte maintenant de dormir ailleurs que chez lui.
  • est un as du ménage : le balai, l’aspirateur et le fer à repasser n’ont aucun secret pour lui !
  • adore jouer au ballon (boy attitude). 
  • commence à faire de vraies colères lorsqu’il est contrarié.
  • danse quand je mets de la musique.
  • a passé son premier coup de téléphone : il a appelé son père pendant que j’avais le dos tourné (heureusement que le dernier numéro composé n’était pas celui des pompiers !)
  • fait toujours la grève de la cuillère : pas question de se nourrir seul tant que Maman peut le faire !
  • s’est trouvé un compagnon de jeu en la personne du chat – qui, sur ce coup là, est plutôt bonne « patte » (hé hé).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nos enfants, mars 2013 (sur une idée de Marjoliemaman)

Oui ça n’est pas beau de copier sur les autres, mais ses Pin’s sont tellement touchants chaque mois que j’ai décidé de reprendre son idée. (J’espère que tu ne m’en voudras pas Marjoliemaman !)
Plus j’écris ce blog et plus je vois l’intérêt de laisser une trace à mes enfants. Peut-être un jour auront-ils envie de me lire… (Bah quoi ? J’ai le droit d’y croire, non ?!)

Zoé

  • continue son apprentissage de la lecture, elle connaît de plus en plus de sons.
  • pense parler anglais mieux que nous (je sais que ça ne tardera pas à être vrai pour moi vu mon niveau mais là… non pas encore !).
  • progresse sur sa peur du vide. Mercredi dernier à la gym elle est montée sur la poutre sans pleurer.
  • veut toujours avoir raison.
  • aimerait avoir les cheveux plus longs et la frange plus courte.
  • rêverait d’être déjà au mois d’octobre pour fêter son anniversaire et inviter la moitié de l’école (on peut toujours rêver !).
  • chante Les bêtises de Sabine Paturel version Bébé Lilly.
  • apprécie de moins en moins de sortes de fromage (adieu le brie !).
  • s’intéresse beaucoup au code de la route.
  • pense que quand je travaillerai nous aurons assez d’argent pour partir en vacances « à l’autre bout du monde ». (Employeurs c’est le moment de vous manifester !)

Emma

  • a décidé de ne plus se coucher sans crier deux soirs sur trois. Il faut à tout prix que les voisins le sachent : « [elle] ne veut PAS dormiiiir !!! » 
  • sait écrire et épeler son prénom.
  • aime raconter ce qu’elle a fait en classe.
  • ne voudrait jamais mettre de pantalons (juste des jupes, des robes ou des shorts).
  • commence obligatoirement sa journée d’école en faisant un dessin.
  • passe ses récréations à suivre sa soeur.
  • parle toute seule quand elle est aux toilettes.
  • adore TOUS les fromages.
  • ne dit plus les zocollants mais bien les autocollants.
  • a baptisé son zhu zhu pet Caline et passe son temps à lui faire des couettes.

Nino

  • a officiellement six dents mais je pense qu’une copine devrait très bientôt les rejoindre.
  • prend son pouce dès qu’on le met dans sa turbulette.
  • raffole de la purée de fenouil.
  • est capable de retrouver le bon emplacement de chaque forme de Peter la voiture qui parle hollandais.
  • n’aime toujours pas jouer sur le ventre.
  • rit aux éclats quand il retrouve son lit.
  • hurle quand on le couche ailleurs que chez lui.
  • voue une passion aux télécommandes de la télévision.
  • semble faire des efforts inconsidérés pour se mettre debout (en vain) mais, quand on y regarde de près, il ne met que le son à l’effort.
  • sourit à l’envers quand je l’abandonne le laisse à la halte-garderie.

Nos enfants, mars 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !